Produits

Des solutions
inspirées par la nature

BIO-UV

Le choix de Plus de 160 municipalités...

« Le système BIONEST nous a permis d'installer et de proposer l'installation de systèmes pour le traitement des eaux usées à des endroits où aucun autre système ne pouvait le faire. »
 

- Jean-Pierre Cayer, g.m.a,
Directeur général/secrétaire-trésorier/inspecteur municipal,
Municipalité Saint-Jacques-le-Mineur-

L’unité de désinfection BIO-UV est totalement intégrée au réacteur BIONEST et est facile d’entretien. Elle permet de répondre aux différentes problématiques telles que des terrains de petite taille ou avec des contraintes quant au respect des marges de recul, des sols argileux ou lors de situations de mises en conformité difficiles.

simple, performant et sécuritaire

L’unité BIO-UV est alimentée de façon gravitaire et ne nécessite aucun équipement de pompage.

Les eaux usées traitées par le système BIONEST, lorsque jumelé à l’unité BIO-UV, sont d’une qualité supérieure aux normes régissant les eaux de baignade. Les rayons ultraviolets ont la capacité de pénétrer le noyau des bactéries, ce qui en permet une destruction efficace.

L’effluent du BIO-UV est dirigé vers un dispositif d’évacuation par dispersion pour un rejet discret, sans odeur et parfaitement sécuritaire. Le rejet final peut ainsi s’effectuer dans un fossé, un marais ou un étang, conformément à la réglementation.

le plus compact et discret sur le marché

  • Intégré au réacteur BIONEST
  • Installation rapide
  • Flotte de haut niveau avec alarme sonore et visuelle
  • Alarme intégrée en cas de défaillance

Performances de traitement

 

Coliformes fécaux

(UFC/100 ml) a

Système bionest avec bio-uv

21

Norme de rejet québécoise

2002

Exigence des eaux de baignade

2003

Résultats obtenus dans le cadre de la certification NQ 3680-910

  1. Avant réactivation
  2. Après réactivation
  3. La qualité de l’eau et les usages récréatifs (wwww.mddep.gouv.qc.ca)
  1. Unités formant des colonies. Cette unité est utilisée pour le dénombrement des bactéries notamment les coliformes fécaux. Il s’agit du nombre de colonies qui se sont développées sur un milieu de culture après une période d’incubation.